prec DUCRETET THOMSON L124 suiv

img

Appareil : poste à lampes
Date : année 1952
Marque : Ducretet-Thomson
Type : L124
Tubes :  UCH42, UF41, UBC41, UL41, UY41
Gammes d'ondes : GO, PO, OC

J'aime beaucoup ce petit poste car il est associé à mon enfance. Ma mère en a possédé un acheté dans les années 1950 jusqu'à ce qu'il soit remplacé par un poste à transistor Radiola en 1967. Je l'ai alors récupéré et il a été mon premier champ d'expérimentation en électronique jusqu'à ce que je le massacre. Il finira alors à la poubelle. Par chance, un ami m'en a donné un autre dans les années 1980. L'électronique était complètement déglinguée et irréparable. J'ai du alors lui faire une transplantation coeur-poumons. En d'autres termes, il ne reste plus rien de l'électronique d'origine. Elle a été remplacée par une électronique d'auto-radio. Il en est de même pour une partie de la mécanique et du cadran. Que les puristes de la conservation me pardonnent pour cette opération.

A ce propos, voici quelques trucs pour ceux qui se trouveraient dans la même situation. Attention, je ne fais pas la promotion de ce genre de transformation. Mais si c'est le dernier recours pour pouvoir de nouveaux l'utiliser et l'écouter...

L'auto-radio : choisir un modèle basique des années 1970-1980 avec commutation mécanique. Les postes avec 2x2 boutons de chaque coté (deux pour le volume et la tonalité, deux pour la sélection des gammes d'ondes et des stations) sont les plus appropriés. On trouve ce genre d'engin dans toutes les bonnes braderies pour quelques euros (1 ou 2 en général).

Il faut ensuite faire un peu de mécanique pour relier les différentes fonctions avec les commandes d'origine du poste (voir les photos). Ces autoradios reçoivent en général les grandes ondes, petites ondes et la bande FM ce qui convient parfaitement aux postes à lampes recevant les GO, PO et OC. La bande OC devient alors la bande FM. Pour les haut-parleurs, je me suis approvisionné dans un rayon pour HP d'automobiles.

Pour l'antenne, un simple fil à l'intérieur du poste suffit à assurer la réception des stations suffisamment puissantes.

Pour l'alimentation, un transformateur 220V-12V 1 à 2A suffit. Prévoyez un redressement et un filtrage énergique et utilisez un régulateur intégré.

Le cadran de ce poste était en celluloïd (je suppose). Comme il était cassé, je l'ai refait en papier fort. Ceux qui auraient le même problème peuvent télécharger ce document Word (format .doc). Truc : utilisez une bombe type "Diaphane" de KF pour rendre le papier transparent (applicable à d'autres cadrans du même type). L'éclairage du cadran sera plus visible (ce type de bombe se trouve dans le rayons d'accessoires pour faire des circuits imprimés par insolation à partir d'un schéma sur papier).

La protection en plastique transparent a été refaite avec des feuilles transparentes pour rétroprojection. Un petit coup de peinture dorée à la bombe a permis de refaire l'entourage doré d'origine (enfin... après pas mal d'essais).

Quand à la facade, refaite en bois, je l'ai recouverte d'un tissus proche de celui d'origine (couleur claire tirant sur le doré, petits motifs). Découpez le tissus en prévoyant un rabat de l'ordre de 3 ou 4 cm sur chaque coté. Positionnez le sur le bord supérieur ou inférieur. Rabattez le tissus sur la face interne et collez la avec de la colle néoprène. Complétez avec des agrafes. Mettez de la colle néoprène en couche mince sur la face avant. Tendez le tissus et rabattez le sur l'autre bord. Collez le et agrafez le. Vous pouvez ensuite rabattre le tissus sur les cotés.

Je suis assez content du résultat !

Dernière mise à jour février 2008

img   img

Détail de l'intérieur, l'électronique de l'auto-radio et la commande des stations

img   img

Détail de l'intérieur, l'alimentation et le cadran éclairé

img

prec sommaire suiv