prec MARANTZ PM68 suiv

img

Appareil : Amplificateur
Date : 1998
Marque : Marantz
Puissance : 2 x 95W sous 8 ohms
Bande Passante : 10Hz à 65kHz
Entrées : CD, Tuner, 2 auxilliaires, magnétophone, phono
Sorties : 2x2 HP 2 ohms min, casque, magnétophone.
Distorsion harmonique : 0,03%.
Quotient signal sur bruit : 88dB sur entrées haut niveau, 85dB sur phono.
Contrôles : correcteurs graves - aigus, balance, direct, volume, télécommande, sélection source, commutation HP1, HP2, 3 sorties secteur
Dimensions : 439 x 156 x 375 mm.
Poids : 12kg.

Acheté vers 2000, cet amplificateur Marantz PM68 appartient à une amie de mon beau-fils. Depuis quelques temps, il faisait entendre une forte distorsion sur une des voies (l'ampli, pas le beau-fils). Un passage chez M....T a conclu que, ben oui, il y avait une panne (50€ pour le constater) et que la réparation couterait 400€. Et l’amplificateur s’est retrouvé chez moi... Ces dernières années, j’évite de réparer pour autrui car je n’ai plus vraiment le temps mais là…

Bref, un petit essai dans ma cave et je constatai que l’amplificateur fonctionnait parfaitement. Par compte, il était plein de poussière et un démontage complet s’imposait pour pouvoir le nettoyer.

Evidemment, une fois remonté, la panne est réapparue. Une petite mesure à l’oscillo montrait un signal écrêté sur une des voies.

Je ne sais pas si vous avez observé la même chose que moi mais les amplificateurs (et pas que) du début des années 2000 ont tendance à voir se multiplier les soudures sèches. Je mets cela sur le compte de l’abandon de la soudure au plomb-étain au profit de la soudure à l’argent-étain. Dans le cas présent, un ampli qui remarche suite à un transport et qui retombe en panne suite à un nettoyage ne pouvait qu’orienter vers ce type de problème. De fait, un transistor ne tenait plus que sur deux de ses pattes.

400€ pour une soudure sèche et un amplificateur visiblement pas démonté, ça ne redore pas le blason de la profession de réparateur.

A part ça, il s’agit d’un ampli classique de l’époque Philips de Marantz. Belle conception (un peu compliquée à mon gout), belle fabrication, belle finition. Commutation par relais, composants de qualité, etc. Pas grand-chose à dire de plus.

Ma seule crainte est que d’autres soudures sèches apparaissent avec le temps.

juin 2015

img

img

img

prec sommaire suiv