prec home dir suiv

CDA Alimentation de laboratoire double

img

Appareil : Alimentation stabilisée 2x 0-30V, 2.5A
Date : années 80
Marque : CDA (Chauvin et Arnoux)
Type : 9230D
Secteur : 220V

J'avais besoin d'une deuxième alimentation de laboratoire double pour une expérimentation. J'avais d'abord pensé à la faire moi-même avec des éléments achetés pour pas cher sur un site chinois (6€ pour une carte d'alimentation en 2017). Mais il faut faire un boitier, percer, acheter quelques éléments complémentaires que je n'avais pas dans mon stock (voltmètres, ampèremeètres...). Puis j'ai trouvé cette petite alimentation sur e-bay pour une somme raisonnable. J'ai choisi cette solution.

CDA est une marque française de Chauvin et Arnoux. Je me rappelle que leurs multimètres à galvanomètre étaient souvent utilisés par les établissements d'enseignement dans les années 1970. Les appareils étaient simples, correctement construits et pas trop chers.

Cette alimentation double de laboratoire ne vise pas la sophistication mais remplit bien son office. De mon point de vue, elle devait être bien adaptée à l'enseignement et aux petits ateliers de réparation.

La construction est très propre et solide :

D'abord, le boitier : en tôle épaisse pour le couvercle en U et qui n'a pas bougé. La partie inférieure en U est en aluminium épais. Le tout est très rigide et inspire la confiance.

La façade n'a rien de superflu. Pour chaque alimentation, un réglage de tension en continu de 0 à 30V, un sélecteur pour la limitation de courant à 3 position ce qui s'avère plus pratique qu'un réglage en continu pour la plupart des usages. Des fiches bananes pour les sorties, un voltmètre et un ampèremètre à galvanomètre séparés et un interrupteur marche-arrêt. Le seul manque de mon point de vue est un interrupteur permettant de couper les sorties continues.

A l'arrière, deux gros radiateurs munis chacun de 2N3772 qui sont les transistors de sortie, un porte fusible et le câble d'alimentation. Pas de sélecteur de tension secteur.

A l'intérieur, le câblage est propre et aéré. Le transformateur semble en mesure de sortir les 2x2.5A annoncés. Deux cartes électroniques situés de part et d'autres gèrent la régulation.

img

Du point de vue électronique, le montage est très classique, à base de 723 pour la partie régulation. C'est un composant qui a fait ses preuves et pour ma part, j'ai construit pas mal d'alimentations sur cette base (dont la première dans les années 1970).

L'inconvénient de cette conception est qu'en faible tension (disons moins d'un volt) et fort courant, les transistors de sortie sont susceptibles de dissiper de l'ordre de 80W et donc, de chauffer énormément. Peut-être que les gros radiateurs sont suffisants pour ne pas mettre l'alimentation en danger (destruction des transistors de sortie) dans cette situation mais pour ma part, j'éviterais de la laisser débiter trop longtemps à fort courant sous faible tension, d'autant plus qu'il n'y a pas de contrôle de température.

Une conception plus élaborée pour une alimentation linéaire consiste à disposer d'un transformateur à plusieurs tensions de sortie et à commuter ces tensions selon celle que l'on désire en sortie. Celle que j'utilise régulièrement fonctionne selon ce principe. Evidemment, le schéma est un peu plus conplexe...

Une autre conception plus moderne consiste à utiliser des modules abaisseurs à découpage (step-down) avec les inconvénients des alimentations à découpage...

novembre 2017

img